Blog toujours pas à jour…

Nous avons acheté une maison fin mai et sommes en pleins travaux dedans donc je n’ai toujours pas eu le temps de mettre à jour le blog… En tout cas du coup pas de voyage cette année donc je ne prendrai pas plus de retard ;) .Voici les publications à venir dès que j’ai un peu plus de temps :
  • A venir : Novembre-Décembre 2015 : l’Argentine (surtout Bariloche) et un peu du Chili (Osorno et alentours, pacifique) avec bébé !
  • A venir : Octobre-Novembre 2016 : l’Argentine (encore une fois !!! Iguazu, Puerto Madryn, Bariloche…), cette fois nous avons emmené ma tante, mon oncle et mon cousin ! Je vais mettre rapidement le détail du budget vu que c’est une question qui revient fréquemment. 

14 voyages depuis 2008
13 pays visités : Argentine, Uruguay, Brésil, Paraguay, Chili, Pérou, Italie, Émirats Arabes Unis, Seychelles, Belgique, Royaume Uni, République Dominicaine et Espagne.
152 articles publiés
1 593 photos
76 739 visiteurs, merci :)
159 754 pages vues
269 commentaires

Vous pouvez toujours me poser toutes vos questions en commentant la page ou l’article correspondant, j’essaierais de répondre le plus rapidement possible..

A bientôt et bon futur voyage à tous !

Blog toujours pas à jour…

J’ai pris beaucoup de retard dans les publications ! Bébé, boulot, voyages, albums photos… pas trop le temps de m’occuper du blog. J’ai quand même réussi à finir le détail des journées de notre voyage en République Dominicaine en 2015 par contre par manque de temps je ne ferais pas le détail des journées de celui en Espagne en 2016 mais vous pouvez m’écrire si vous avez des questions. Et voici les publications à venir :

  • A venir : Novembre-Décembre 2015 : l’Argentine (surtout Bariloche) et un peu du Chili (Osorno et alentours, pacifique) avec bébé !
  • A venir : Octobre-Novembre 2016 : l’Argentine (encore une fois !!! Iguazu, Puerto Madryn, Bariloche…), cette fois nous avons emmené ma tante, mon oncle et mon cousin !

14 voyages depuis 2008
13 pays visités : Argentine, Uruguay, Brésil, Paraguay, Chili, Pérou, Italie, Émirats Arabes Unis, Seychelles, Belgique, Royaume Uni, République Dominicaine et Espagne.
151 articles publiés
1 593 photos
63 452 visiteurs, merci :)
139 147 pages vues
248 commentaires

Vous pouvez me poser toutes vos questions en commentant la page ou l’article correspondant. Et si un lien ne fonctionne plus merci de me prévenir…

A bientôt et bon futur voyage à tous !

Blog pas du tout à jour !!!

J’ai pris beaucoup de retard dans les publications ! Bébé, boulot… pas trop le temps de m’occuper du blog mais maintenant que la saison d’hiver est passée je vais avoir plus de temps donc voici les publications à venir :

  • En cours : Avril-Mai 2015 : la République Dominicaine en amoureux ! Reste encore 5 journées à détailler…
  • A venir : Novembre-Décembre 2015 : l’Argentine (surtout Bariloche) et un peu du Chili (Osorno et alentours, pacifique) avec bébé !
  • A venir : Avril-Mai 2016 : l’Espagne (Andalousie et Barcelone) en famille !

13 voyages depuis 2008
13 pays visités : Argentine, Uruguay, Brésil, Paraguay, Chili, Pérou, Italie, Émirats Arabes Unis, Seychelles, Belgique, Royaume Uni, République Dominicaine et Espagne.
145 articles publiés
1 528 photos
47 561 visiteurs, merci :)
109 086 pages vues
213 commentaires

Vous pouvez me poser toutes vos questions en commentant la page ou l’article correspondant. Et si un lien ne fonctionne plus merci de me prévenir…

A bientôt et bon futur voyage à tous !

<3 Bébé est arrivé le 14 juillet <3

Bonjour,

Notre petit bout est arrivé avec 3 semaines d’avance, du coup je n’ai pas eu le temps de terminer de publier le détail des journées pour notre dernier voyage en République Dominicaine…
Je profite de bébé et je m’y remets dès que possible, en attendant vous pouvez me poser toutes vos questions en commentant la page ou l’article correspondant et je vous répondrai avec plaisir :)

A bientôt et bon futur voyage à tous !
Belinda

Jour 17 : De Las Terrenas à Santo Domingo

Nous hésitions à prendre le bus tôt le matin 7h ou en début d’aprèm 14h (les seuls horaires qu’il y avait en guagua expreso) mais comme sur le site : http://horariodebuses.com/FR/do/index.php ils indiquaient plus de 4h30 de route (et que jusqu’à maintenant les temps de route affichés correspondaient toujours) on s’était dit qu’il valait mieux prendre celui du matin pour ne pas arrivé vers la nuit à Santo Domingo. Finalement on est arrivée en à peine 2h30 du coup on va avoir le temps de visiter la ville. Arrivés à l’arrêt de bus on monte dans un taxi et on lui demande si il peut nous emmener à l’hostal pour 150 RD$ (après notre expérience à l’aéroport et de toute façon avec les taxis en général, en Argentine (Buenos Aires, Iguazu) c’est toujours pareil, à essayer de voler les touristes… enfin il y a des exceptions quand même mais maintenant je préfère prévenir que d’avoir encore une mauvaise expérience donc j’avais bien demandé le tarif à l’avance à notre hébergement par mail), le taxi se plaint un peu en disant qui est-ce qui vous a dit ce prix là, les prix ont changé, c’est plus cher… Finalement il accepte et nous demande si on va avoir besoin d’un taxi le lendemain on lui dit oui pour aller à l’aéroport, il nous y emmène pour 1000 RD$. On s’installe dans notre hébergement, l’Hostal Nómadas : c’est sympa, c’est une grande maison coloniale rose et le gros plus c’est la terrasse sur le toit. De plus il est bien situé, sur une petite butte dans la zone colonial juste derrière une église. La chambre est simple mais spacieuse avec lit king size, seul bémol: la salle de bain qui est vraiment petite. Les propriétaires, un jeune couple franco-dominicain avec deux enfants, sont sympathiques, le mari dominicain est accueillant et donne de bons conseils. 50 US$ la nuit

Puis on part à la visite de la zona colonial : puerta del mar, Plaza de España, calle Las Damas, museo de las Casas Reales, reloj de sol, capilla de los remedios, Panteón Nacional, ambassade de France, Fortaleza Ozama, Catedral Santa Maria la menor, rue piétonne El Conde…

Nous rentrons à l’hostal, nous profitons de la terrasse et du coucher de soleil,

puis nous demandons à notre hôte où est-ce qu’on peut manger, il nous conseille d’aller voir le concert qui apparemment se fait tous les dimanches au bout de la rue de l’hostal, sur la place des ruines de San Francisco (photos prises le lendemain), et il nous dit qu’il y aura des stands de nourriture… C’est le Grupo Bonyé qui fait le concert, un mélange de salsa, merengue et bachata, c’est super sympa, super ambiance, on est vraiment avec les locaux qui dansent toute la soirée. Il y a des stands, mais aussi des bars qui font à manger, on grignote des petits trucs un peu partout au rythme de la musique. Si vous êtes à Santo Domingo un dimanche allez-y !

Liens utiles :

Revenir au Carnet de Voyage

Jour 16 : Las Terrenas – El Limón

Ce matin nous repartons avec notre scooter loué la veille (1500 RD$ pour 2 jours de 10h au lendemain 19h) et nous prenons la route pour le village El Limón. Arrivés à l’entrée du village la police nous arrête et nous demande où on va, on leur dit qu’on va voir le Salto El Limón, ils nous disent qu’on est obligé d’être accompagné par un guide, on leur dit ok on va en trouver un au village et ils nous disent non c’est bon il y en a un ici qui va vous accompagner en nous montrant pleins de personnes en moto arrêtées sur le bord de la route. Un guide vient donc vers nous et nous dit qu’il va nous montrer le chemin, on le suit jusqu’à l’entrée du premier sentier où il s’arrête à côté d’un restaurant en nous disant qu’on peut garer notre scooter ici et aussi manger avant d’aller faire la balade, que le tarif est de 1600 RD$ (si je me souviens bien). On lui dit qu’on ne veut pas manger il baisse alors le prix de moitié mais c’est toujours beaucoup plus que ce que j’avais vu sur le routard (entre 150 et 300 RD$ par personne). En plus ce qui m’a dérangé c’est qu’on ne nous laissait pas le choix, il fallait garer le scooter ici parce qu’il serait surveillé, et il fallait absolument prendre le guide (alors que sur le routard c’était marqué qu’on pouvait y aller tout seul). Du coup on est parti, mon chéri super énervé voulait rentrer (il déteste quand il faut négocier les prix…) je lui dis non c’est quand même une balade à faire, on va aller plus loin. On a donc continué par la route principale et près de chaque entrée on se faisait accoster par des guides en moto qui tout en roulant nous disait on peut vous amener à la cascade pour tel prix… On continue sur la route principale en pensant trouver une entrée sans guide, puis on arrive vers le village La Manzana, un guide vient encore à côté de nous pour nous proposer ses services, je voulais y aller sans guide mais on se rend compte qu’à côté de chaque entrée il y en a pleins et qu’on aura pas le choix, en plus comme on a la moto on ne sait jamais il vaut mieux ne pas se les mettre à dos et la garer dans un endroit sûr. Du coup il nous propose de nous y emmener pour 800 RD$ puis 600 RD$ puis j’arrive à négocier pour 400 RD$ avec l’entrée du parc incluse, soit 300RD$ pour le guide et 100RD$ pour le parc (pour tous les deux), il nous dit que nous serons tellement contents à l’arrivée qu’on lui donnera plus (heu oui on verra…). Il nous dit aussi que notre moto sera surveillée, on la gare donc à l’entrée du sentier Arroyo Surdido, où il y a une petite paillote et il dit au monsieur de la surveiller. Puis nous voilà parti pour la balade, le chemin est super tracé, on arrive à une petite maison en bois jaune où il suffit de prendre sur la gauche et de suivre encore une fois le chemin.

Le guide nous dit que c’est son raccourci, il nous parle un peu mais rien d’extraordinaire, on aurait vraiment pu faire sans lui, surtout qu’une fois arrivés à l’entrée du parc il nous dit voilà maintenant vous connaissez le chemin du retour, au revoir… et avec ça il pensait qu’en arrivant on allait lui donner plus… Bref entre les taxis à l’aéroport et les guides (et même les policiers d’ailleurs) ça ne montre pas une super image alors que les dominicains en général sont très sympathiques et accueillants. Enfin la balade est belle, on est au milieu des palmiers, puis on traverse le ruisseau

et on arrive au sommet de la grande cascade en à peine 30 minutes (l’arrivée doit être plus spectaculaire par le bas mais c’est plus long, environ 1h enfin le problème c’était surtout les guides et pas la longueur du sentier…). On passe à côté de la grande cascade puis on va vers la plus petite où on regarde pendant un long moment les dominicains qui s’amusent à grimper le long de la cascade et à sauter du sommet (environ 10m),

on se baigne un peu puis on retourne vers la grande cascade (50m) où on se baigne aussi, il y a un peu de monde, surtout des locaux parce que c’est samedi.

On essaye de s’approcher le plus possible de la cascade mais le courant est super fort et nous ramène vers le bord. On retourne une dernière fois vers la petite cascade, il n’y a plus personne et c’est mieux pour se baigner, on passe 1h30 sur place puis on repart. Comme on a super faim, on va directement au resto Dulce Playa (qui se trouve sur la plage de Las Terrenas, vers le cimetière), accueil toujours aussi sympathique, bon jus de fruit de la passion « chinola » et poisson frais, pas cher.

Puis nous allons à la plage Las Ballenas, profiter de nos dernières heures de plage et oui demain on prend le bus pour Santo Domingo…

Le soir on mange à El Lugar (qui se trouve maintenant juste à côté de notre hébergement, calle 27 de febrero, ils venaient de déménager à cet endroit là je crois), super restaurant, un peu chic mais juste ce qu’il faut, délicieux cocktails, super accueil de Bruno, très bons hamburgers originaux, très bon dessert, digestif offert… Génial !

Puis nous rentrons à l’hôtel Casas del Mar Neptunia : l’hôtel est sympa, plusieurs bungalows dans un jardin tropical, et bien situé, à deux pas de la plage et du centre. La chambre est spacieuse, lit king size et la décoration est sympa. Le petit déjeuner est simple et c’est le même tous les jours (confiture indéfinissable ! et miel) mais le pain « français » et les fruits sont bons. La propriétaire Suzanne est très accueillante et dès notre arrivée, elle nous a donné une brochure et elle nous a expliqué tout ce qu’on pouvait faire dans le coin et surtout elle conseille très bien pour les restos, où que vous alliez elle connait toujours un bon resto ! 1900 RD$ la nuit

Liens utiles :

Revenir au Carnet de Voyage ou aller au jour suivant

Jour 15 : Las Terrenas

Ce matin nous louons un scooter (à celui qui vend des tableaux à côté du cimetière, on a fait un peu le tour de la ville hier et c’était le moins cher, il avait deux scooters « en exposition », 1000 RD$ la journée finalement nous le garderons jusqu’au lendemain 19h, pour 1500 RD$) et nous partons en direction de playa Cosón et playa Bonita. Nous arrivons à playa Cosón grande plage sauvage bordée de palmiers. On se pose à l’ombre d’un palmier, on se crame plusieurs fois (pendant 3h) les pieds pour arriver dans l’eau et jouer dans les vagues puis on repart.

On prend la direction de playa Bonita, un peu moins sauvage, il y a pas mal de résidence tout le long mais on trouve une petite crique tout à droite, c’est sympa, on est tout seul… Et on y reste jusqu’au coucher du soleil.

Le soir après avoir cherché un bon moment où manger (deux restos indiqués sur le guide du routard étaient fermés, les autres avaient des prix élevés et rien ne nous tentait vraiment), on décide finalement de retourner à Casa Azul, très bonnes lasagnes et assiettes copieuses.

Puis nous rentrons à l’hôtel Casas del Mar Neptunia : l’hôtel est sympa, plusieurs bungalows dans un jardin tropical, et bien situé, à deux pas de la plage et du centre. La chambre est spacieuse, lit king size et la décoration est sympa. Le petit déjeuner est simple et c’est le même tous les jours (confiture indéfinissable ! et miel) mais le pain « français » et les fruits sont bons. La propriétaire Suzanne est très accueillante et dès notre arrivée, elle nous a donné une brochure et elle nous a expliqué tout ce qu’on pouvait faire dans le coin et surtout elle conseille très bien pour les restos, où que vous alliez elle connait toujours un bon resto ! 1900 RD$ la nuit

Liens utiles :

Revenir au Carnet de Voyage ou aller au jour suivant

Jour 14 : Las Terrenas

Aujourd’hui nous décidons d’aller nous promener de l’autre côté (à droite) de la plage de Las Terrenas jusqu’à Punta Popy où il y a beaucoup de vent, d’ailleurs il y a pas mal de kitesurfeurs.

Et le soir nous prenons des pizzas à emporter au resto Casa Azul (voir hier, jour 13). Puis nous rentrons à l’hôtel Casas del Mar Neptunia : l’hôtel est sympa, plusieurs bungalows dans un jardin tropical, et bien situé, à deux pas de la plage et du centre. La chambre est spacieuse, lit king size et la décoration est sympa. Le petit déjeuner est simple et c’est le même tous les jours (confiture indéfinissable ! et miel) mais le pain « français » et les fruits sont bons. La propriétaire Suzanne est très accueillante et dès notre arrivée, elle nous a donné une brochure et elle nous a expliqué tout ce qu’on pouvait faire dans le coin et surtout elle conseille très bien pour les restos, où que vous alliez elle connait toujours un bon resto ! 1900 RD$ la nuit

Liens utiles :

Revenir au Carnet de Voyage ou aller au jour suivant

Jour 13 : Las Terrenas

Ce matin Suzanne vient nous voir au petit déj et nous demande ce qu’on pense faire, on lui dit qu’aujourd’hui on va rester par ici pour visiter un peu la ville et profiter de la plage, on lui demande des conseils pour les restos et elle nous parle de Dulce Playa, un comedor pas cher avec des poissons frais et Casa Azul pour ses délicieuses pizzas, ok c’est noté ! Nous nous baladons le long de la plage de Las Terrenas (qui n’est pas la plus belle)

et nous allons jusqu’à celle de Las Ballenas (sur la gauche) en s’arrêtant manger au petit comedor conseillé Dulce Playa (qui se trouve sur la plage de Las Terrenas, vers le cimetière) c’est vraiment pas cher et très frais, les pêcheurs débarquent avec leurs poissons à côté des cabanes et chacun fait ses courses !

Nous arrivons sur la plage Las Ballenas qui est plus belle, seul bémol la route passe tout le long du coup c’est pas très calme et surtout si on veut être un peu à l’ombre parce que les palmiers longent la route…

Puis nous faisons le chemin en sens inverse et nous profitons du coucher de soleil.

Le soir nous allons manger à la pizzeria Casa Azul, une cabane en bois bleue sur la plage, les salades sont copieuses et les pizzas très bonnes en plus on peut les manger les pieds dans le sable avec le bruit des vagues donc c’est vraiment sympa !

Puis nous rentrons à l’hôtel Casas del Mar Neptunia : l’hôtel est sympa, plusieurs bungalows dans un jardin tropical, et bien situé, à deux pas de la plage et du centre. La chambre est spacieuse, lit king size et la décoration est sympa. Le petit déjeuner est simple et c’est le même tous les jours (confiture indéfinissable ! et miel) mais le pain « français » et les fruits sont bons. La propriétaire Suzanne est très accueillante et dès notre arrivée, elle nous a donné une brochure et elle nous a expliqué tout ce qu’on pouvait faire dans le coin et surtout elle conseille très bien pour les restos, où que vous alliez elle connait toujours un bon resto ! 1900 RD$ la nuit

Liens utiles :

Revenir au Carnet de Voyage ou aller au jour suivant

Jour 12 : De Las Galeras à Las Terrenas

Aujourd’hui c’est notre dernier jour à Las Galeras, j’ai longtemps hésité à décaler d’une nuit notre séjour parce qu’on se plait vraiment ici mais comme une amie qui était à Las Terrenas m’avait dit qu’elle avait adoré nous avons décidé de ne rien changer et de profiter de notre dernier jour au maximum (finalement Las Terrenas nous aura moins plu, trop grand, donc on aurait pu rester plus longtemps à Las Galeras…). Nous profitons donc de la plage Las Galeras qui se trouve à quelques mètres de notre hébergement, la plage est très belle avec tous les palmiers qui la longent, sable blanc, eau turquoise… et déserte (si on s’éloigne des revendeurs, nous on était sur la droite), que demander de plus !

Puis on profite aussi de la piscine, jusqu’à environ 16h, nos hôtes super sympas, nous avait dit qu’on pouvait rester et garder la chambre jusqu’à l’heure qu’on voulait parce qu’il n’y avait personne qui arrivait aujourd’hui.

Vers 16h on décide donc d’aller prendre la guagua pour Samaná, normalement il y a des guaguas jusqu’à environ 18h donc on s’était dit qu’on s’y était pris large mais finalement comme on était les seuls dans la guagua le chauffeur roulait à 2 à l’heure pour essayer d’avoir plus de monde, on a dû mettre 30 min pour sortir de Las Galeras puis arrivés à Samaná, il n’était pas encore 18h mais il n’y avait déjà plus de guagua direct pour Las Terrenas, du coup on est monté à l’arrière d’un 4×4 guagua direction El Limón, au passage la route est très sympa.

Puis on a dû trouver une guagua pour Las Terrenas, mais il y avait un chantier pile où se trouve l’arrêt des guaguas du coup on ne pouvait pas y accéder et personne n’était au courant s’il y avait encore des guaguas jusqu’à Las Terrenas et où il fallait l’attendre… Finalement on nous dit d’attendre à un croisement, une autre fille à côté de nous allait aussi à Las Terrenas et un autre homme à qui notre chauffeur avait dit qu’on voulait aller là bas, cherchait une guagua partout pour nous ! Au début on nous disait qu’il n’y en avait plus parce qu’il était passé 18h et qu’il fallait y aller en motoconcho puis au bout d’un moment un gars arrive avec son 4×4 et nous dit qu’il veut bien nous prendre si on paye un peu plus cher parce qu’il va faire le trajet que pour nous, on lui demande combien, il nous fait payer le double du prix et pas la valise donc finalement la différence est minim donc on accepte. Deux autres personnes montent dans la guagua et on part, le chauffeur nous pose juste devant notre hébergement donc c’est cool, il est 19h et on est enfin arrivé ! On est accueilli par Suzanne qui nous donne quelques infos et brochures sur la ville puis on part à la découverte de la ville et surtout à la recherche d’un resto. On est surpris par les prix qui n’incluent jamais les taxes et qui sont beaucoup plus élevés que tous les autres endroits qu’on a fait. Après pas mal d’hésitation on va manger à La Terrasse, dans ce qu’ils appellent le village des pêcheurs, le cadre est très sympa et c’est bon mais pas excellent par rapport au prix.

Puis nous rentrons à l’hôtel Casas del Mar Neptunia : l’hôtel est sympa, plusieurs bungalows dans un jardin tropical, et bien situé, à deux pas de la plage et du centre. La chambre est spacieuse, lit king size et la décoration est sympa. Le petit déjeuner est simple et c’est le même tous les jours (confiture indéfinissable ! et miel) mais le pain « français » et les fruits sont bons. La propriétaire Suzanne est très accueillante et dès notre arrivée, elle nous a donné une brochure et elle nous a expliqué tout ce qu’on pouvait faire dans le coin et surtout elle conseille très bien pour les restos, où que vous alliez elle connait toujours un bon resto ! 1900 RD$ la nuit

Liens utiles :

Revenir au Carnet de Voyage ou aller au jour suivant