Jour 6 : Bayahibe – Parque Nacional del Este

Aujourd’hui nous voulons visiter le Parque Nacional del Este côté terre, sans agence et sans guide, mais il n’y a aucune info sur le guide du routard et difficile de trouver des infos sur le net, pratiquement tous les sites parlent des excursions sur les îles, mais c’est tout… puis je trouve enfin des infos sur le Sendero Padre Nuestro qui apparemment n’est pas loin de Bayahibe. Nous allons donc nous renseigner au bureau du parc, qui se trouve juste à côté du parking où se garent tous les bus des all inclusive, sur le chemin qui va en direction de la plage publique. La femme du bureau nous renseigne assez bien en nous disant que le sentier se trouve à la sortie de Bayahibe (qu’on peut y aller en guagua ou à pied), je lui demande comment est le sentier si c’est long ou pas… et elle me répond qu’il n’y a pas de problème et que je peux le faire même en étant enceinte « d’ailleurs c’est très bon de marcher enceinte » me dit-elle ! Elle n’a pas de carte à nous donner mais elle nous dit qu’on trouvera facilement. Nous nous dirigeons donc vers la sortie de Bayahibe, l’entrée du parc est à environ 15 min de marche du centre, juste après le croisement pour Dominicus sur la droite. A l’entrée du parc nous payons 200 RD$ par personne et on nous prête une carte plastifiée et des lampes torches pour aller dans la grotte. Encore 20 min de marche plus tard, nous arrivons au début du sentier. Jusqu’à maintenant le parc paraissait abandonné mais finalement l’entrée du sentier est très belle, bien entretenue, il y a un abris avec un toit en feuille de palmes avec des bancs et des grands panneaux explicatifs… La boucle fait 1,8 km.

Nous partons à la découverte du parc, le sentier est bien indiqué, nous suivons les panneaux pour découvrir la faune et la flore locale, nous passons par les différents points d’intérêt. Les plus intéressants sont : les plants de Guayigua, la forêt de Cactus, l’arbre pattes en l’air

et la grotte de Chicho. L’eau dans la grotte est d’une transparence impressionnante, c’est d’ailleurs cette eau là qui est bu dans la ville.

Après une bonne baignade entourés par les chauve-souris nous rentrons à Bayahibe. Cette promenade nous a donné faim et surtout soif du coup on va boire de bons cocktails au resto Saona Café et on goûte les salades aux crevettes et au poisson, elles sont très bonnes et copieuses.

Ensuite nous passons le reste de la journée à la plage publique.

Le soir nous dînons au ChikyBlu au bord de l’eau, bons sushis et délicieuses pâtes avec crevettes à l’orange, tomates cerises et pesto (copieux), service moyen.

Puis nous rentrons à notre hôtel Villa Iguana : l’hôtel est sympa, orange avec une paillote sur le toit, et bien situé, dans une rue calme (à part le coq voisin qui se met à chanter « hurler » tous les matins à partir de 5h…) à deux pas de tout. La chambre « economy » est simple mais bien entretenue (je pense qu’elles ont été refaites il n’y a pas longtemps) et très propre, elle est au rez de chaussée avec une « petite terrasse » (coin avec table et chaises dans une sorte de couloir). Le petit déjeuner (à payer en supplément 5 US$/personne) est simple mais surtout c’est le même tous les jours (toasts, confiture et yaourt à la fraise, jambon, fromage, œuf dur) seuls les fruits changent un peu. Et l’accueil des propriétaires, un couple d’italien, est moyen, ils ne parlent presque pas espagnol, à peine arrivés (à 20h30) on nous demande de régler et ils n’essayent pas trop d’échanger avec leur hôtes… 1750 RD$ la nuit/sans p. déj (9500 RD$ pour 6 nuits)

Liens utiles :

Revenir au Carnet de Voyage ou aller au jour suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *